16/11/2005

Cadets SP

En les observant de plus près, j’ai vite compris. Après s’être mis en jambes collectivement, tous les joueurs, dans un calme à faire rêver beaucoup d’entraîneurs, se sont pris en charge de manière individuelle. Pendant que certains s’étiraient plus longuement, d’autres travaillaient leur démarrage, d’autres encore réglaient leur frappe de balle. Pendant les dernières minutes d’avant-match, tous les joueurs écoutaient les dernières consignes du coach et se concentraient pleinement sur la rencontre qu’ils allaient débuter.

Ces garçons qui s’étaient levés à 6 heures 30 pour jouer au football ne se prenaient pas pour des vedettes et montraient beaucoup de respect envers leurs hôtes du jour. Tout le match durant, nous n’avons pas assisté à un show de quelques individualités, mais à un travail soigné et appliqué, pratiqué par 11 joueurs qui alternaient passes courtes, passes longues, profondeur et centres bien ajustés. Tout ce jeu collectif qui paraît si simple a permis à nos adversaires de remporter le match !

Je soulignerai aussi la correction et la sportivité des joueurs, entraîneurs et parents de l’ES Frontières, ainsi que leur humilité dans la victoire.

Ce dimanche, à Bossière, si tous mes joueurs ont compris que plaisir, motivation, collectivité et respect sont des qualités essentielles en football, je suis certain que cette défaite par 6 buts à 2 sera notre plus grande victoire de l’année !

Victor RIPET, entraîneur des Cadets SP du CS Bossièrois



23:18 Écrit par Vincent

Commentaires

merci monsieur l'entraineur Je suis la maman du n°3 de l'ES FRONTIERES
Trés impressionnée de lire un article comme le votre monsieur l'entraineur voici une belle preuve de fair-play.
Merci pour nos grand gamins.
A bientôt

Écrit par : ducoeur lynda | 13/12/2005

Les commentaires sont fermés.