06/09/2006

Minimes régionaux - Sauvenière

Roland Courbis (entraîneur à Ajaccio, Lens, Marseille) a déclaré : «Aujourd'hui, un joueur qui gagne est heureux; l'entraîneur, lui, est simplement soulagé. Gagner, quand on est entraîneur, c'est juste repousser les emmerdes au match suivant...»

Premier match en Minimes… Je me suis levé avec un nœud au ventre, comme d’habitude, la tête pleine de doutes sur mes compétences, mes choix, mon coaching. Plus l’heure approchait, plus le mal empirait. Puis ils sont entrés dans le vestiaire et se sont habillés. Leurs sourires, leur confiance m’ont un peu rassuré. Comme un seul homme, sur le terrain ils sont montés et se sont mis en place, sans un soupçon d’hésitation. Une heure durant, avec pugnacité et conviction, parfois maladresse et naïveté, ils ont donné le meilleur d’eux-mêmes, pour eux, pour l’équipe, pour le club, parce qu’ils sont verts et fiers de l’être. Au coup de sifflet final, le nœud s’est volatilisé, faisant place au soulagement, à la joie et surtout à la fierté de coacher 13 « gugus » aussi unis et généreux… jusqu’au match suivant !

Minimes régionaux CSB – Sauvenière : 4-3.

Vincent

00:27 Écrit par Vincent

Commentaires

Salut salut !!! et une bonne journée
A+

Écrit par : Charles | 06/09/2006

Les commentaires sont fermés.