16/04/2007

Minimes 31 à l'Arquet

Arquet – minimes 31 : 0-1

Jusqu’au bout !

tsuba62b14h30… 30° à l’ombre. 9 joueurs et demi (Cédric Pairoux est blessé à la cuisse) « s’échauffent ». La chaleur est accablante dans ce « chaudron » de l’Arquet.  En l’absence de Tom (blessé à la cheville), Baba prend place entre les perches. Pour pallier aux absences d’Arthur et de Bastien D, toute l’aile gauche ainsi que la ligne d’attaque doit être remaniée. 15h, les « hostilités » sont lancées. Nous nous battons comme des beaux diables malgré notre infériorité numérique à laquelle nous essayons de pallier par un jeu en un temps. La bataille se livre essentiellement dans l’entrejeu. Toutefois, Arquet s’offrira les plus belles opportunités mais notre gardien est vigilant et peut compter sur ses poteaux qui, à 3 reprises, empêcheront le ballon de pénétrer dans le but ! C’est de bon augure !

Durant la pause… abreuvoir et motivation des troupes. Notre déléguée et Bastien nous ont rejoints. Des supporters en plus !

Nous repartons de plus belle, dès la seconde mi-temps. Malheureusement, nous ne faisons pas preuve d’assez de réalisme et d’efficacité devant le but namurois alors que nous pouvions forcer la marque. Petit à petit nous contrôlons le match mais les contres sont toujours dangereux et Baba sauve d’une superbe parade un ballon difficile qui filait droit dans les buts. Ca nous rassure !

Survient alors le tournant du match, à 5 minutes du terme : Julien file vers le goal mais est pris en tenaille entre le gardien et un défenseur. Les 3 joueurs se heurtent avec violence. Le choc est tel que Julien saigne du nez et que l’on craint, un moment, une fracture.

Le penalty est indiscutable. Il me paraît judicieux que ce soit Kyle qui prenne ses responsabilités. Malgré la pression de l’enjeu (et de ses coéquipiers), Kyle place  calmement le ballon hors de portée du gardien adverse. Après un silence mortel, c’est une immense explosion de joie qui s’empare de chaque joueur et des supporters. Il nous faut maintenant tenir quelques pauvres minutes… qui paraissent très longues car Arquet nous met la pression.

tsuba1104 corners successifs et deux coups-francs ne leur apporteront rien. Coup de sifflet final… Les Verts et Blancs exultent et se congratulent…

Victoire donc du courage, de la persévérance et … de la chance. Victoire totalement collective car chaque joueur s’est donné corps et âme et est même allé puiser dans ses réserves pour forger ce succès. Chapeau, les gars et merci de m’avoir copieusement arrosé après le match !

Vincent

01:38 Écrit par Vincent

Commentaires

je n'ai qu'un seul mot à vous dire : BRAVO ! ! ! !

Écrit par : michel | 17/04/2007

Les commentaires sont fermés.