28/12/2008

L'homme est un loup pour l'homme...

sagesse-Attar« Il était une fois un homme connu pour sa sagesse.

Jamais on ne l’entendait dire du mal de quelqu’un, se moquer de quelqu’un ou encore répéter des paroles inutiles. Tout le monde l’aimait, car il avait toujours pour les gens qu’il rencontrait une parole gentille ou un sourire. Il était également toujours prêt à aider les autres.

 Un jour, l’un de ses voisins vint le trouver et le salua…

« Sais-tu ce qu’on  vient de me dire à propos de ton ami ? » poursuivit le voisin.

 « Attends un peu ! » répliqua le savant. « Je vois que tu brûles d’envie de me dire quelque chose. Mais avant que tu ne me le dises, j’aimerais te faire passer un petit test. Cela s’appelle le test des trois filtres ! » 

« Des trois filtres ? » s’étonna le voisin.

« Exactement ! » poursuivit le savant. « Avant que tu ne me parles de mon ami, ce serait une bonne idée de prendre le temps de filtrer ce que tu as à me dire. Nous allons faire passer ce que tu voulais me dire dans trois filtres. Ce qui en restera, tu pourras me le dire. C’est pourquoi, je l’appelle le test des trois filtres ! Tu es prêt ? »

« Commençons ! », dit le savant. « Le premier filtre est celui de la vérité. As-tu bien vérifié que ce que tu veux me dire est  vrai ? »

« Non ! » répondit l’homme. « En fait, on vient de me le raconter et… »

« Bien ! » dit le savant. « Donc, tu n’es pas du tout sûr que ce soit vrai.  Le filtre de la vérité ne peut donc garder ce que tu veux me dire.

Essayons maintenant le second filtre, celui du bien. Est ce que ce que tu voulais me dire sur mon ami est quelque chose de bien ? »

« Euh, non, au contraire… »

« Ah ! » poursuivit le savant. « Donc tu voulais me dire quelque chose de mal sur mon ami, et en plus,  tu n’es pas certain que ce soit vrai ! Je ne sais pas si je vais pouvoir continuer à t écouter…Mais peut être que tu réussiras quand même le test, car il reste encore un  filtre : le filtre de l’utilité ! Ce que  tu veux me dire à propos de mon ami,  me sera-t-il utile ou non ? »

« Euh, bien…non, pas vraiment… »

silence« Alors, » conclut le savant. « Si ce que tu voulais me dire, n’est pas vrai, n’est pas bien et n’est même pas utile, ce n’est pas la peine de me le dire, tu ne crois pas ? Les paroles peuvent faire beaucoup de mal, et il ne faut pas les répandre n’importe comment. Une parole qui n’est ni vraie, ni bonne, ni utile ne vaut pas la peine d’être dite. Alors, avant de dire quoi que ce soit ou de répéter ce qu’on t’a  raconté, n’oublie pas de soumettre tes paroles au test des trois filtres !

01:17 Écrit par Vincent

Les commentaires sont fermés.