20/03/2011

Vers l'Avenir !

Cette saison, la coordination des jeunes a été confiée à Daniel Salmon. Et les perspectives ne manquent pas au vu de la qualité des effectifs.

salmon.jpgDaniel Salmon a rejoint le club de Bossière en 2008, sous l'insistance du coordinateur d'alors, Stéphane Wiame et de Michel Jacques. Ayant effectué toutes ses classes à Flawinne, il y a également entraîné de jeunes pendant 5 ans. Après avoir pris en main le sponsoring, il a effectué un pas cette saison en acceptant la coordination, tout en étant épaulé par Michel Jacques et Christophe Adam.

Pourquoi être devenu coordinateur?Je me suis lancé suite au départ de l'ancien coordinateur, Stéphane Wiame . Mais j'entraîne encore des diablotins cette saison. L'année prochaine, je me consacrerai pleinement à ma nouvelle fonction. Celle-ci demande beaucoup de temps et j'ai la chance d'avoir une femme compréhensive.

Vous pouvez compter sur Michel Jacques, une autre figure emblématique.

Il est quasi mon professeur. Il a une grande connaissance du club et est à la base de nombreux projets, dont celui d'offrir la possibilité aux scolaires d'entraîner des plus jeunes et suivre la formation (NDLR : payée par le club) à l'Union belge. Ce qui me frappe à Bossière, c'est son esprit de famille et la confiance que chacun donne et reçoit .

C'est donc une saison de transition ?Et elle offre beaucoup de perspectives. Le comportement d'ensemble de nos équipes est bon et nous pourrons envisager dès la saison prochaine d'intégrer les semi-provinciaux dans toutes les séries. L'équipe première, actuellement leader en P4, est bien partie pour être championne. Bref, tous les indicateurs sont au beau fixe l'année où le club fête ses 50 ans. Il faudrait juste un meilleur relais entre les jeunes et les équipes fanions.Ce discours, nous l'entendons depuis 6 ou 7 ans...Reconnaissons-le, il y a deux mondes dans le club : celui des jeunes et celui des équipes fanions. Mes prédécesseurs ont beaucoup oeuvré pour réduire ce fossé. Contrairement à eux, je fais partie du C.A. du club. Le lien pourrait donc être plus facile. Je souhaite, par exemple, que les tournois soient arbitrés par les seniors.

Le bilan sportif chez les jeunes est positif. Cela redonne-t-il de nouvelles ambitions?Nous comptons 150 jeunes et ce nombre est stable depuis plusieurs années. Bien sûr, on se pose la question du label provincial. À cet égard, nos principales difficultés viennent des installations. Un projet est en route pour de nouveaux vestiaires. À l'heure actuelle, l'obtention de ce label est un peu prématurée. Il ne sert à rien de mettre la charrue avant les boeufs : pour franchir un palier sportif, nous devons d'abord agir face à nos lacunes en terme d'infrastructures.Et à moyen terme, comment voyez-vous le club?L'idéal serait que l'équipe fanion atteigne la P2 avec des jeunes formés au club. Nos juniors et scolaires ont un potentiel pour y arriver. Des diablotins aux minimes, notre nombre d'équipes sera doublé la saison prochaine. Ce sont donc des perspectives qui s'installent dans des cercles vertueux.

Vers l’Avenir, Laurent Aidans, 17 mars 2011

22:21 Écrit par Vincent

Les commentaires sont fermés.